Eric Barone

Eric Barone a débuté à Lélex en tant que pisteur. Son tempérament irréel s’était déjà fait ressentir. Du genre à se retrouver coincé dans un trou de neige, et à s’en ressortir par ses propres moyens, avec sa pelle. Et il vous racontait celà sans sourciller. Il n’avait pas peur du danger. Il était aussi capable d’effectuer un saut périlleux avant sur un seul ski. Sans doute qu’avec deux skis, c’était trop facile. il aimait aussi monter aux sommets des sapins et se laisser tomber. Des expériences à ne pas reproduire.

Figure libre

Il a ensuite quitté Lélex, il s’est lancé dans le prêt à porter de sport, sous l’égide d’une grande marque. Puis il en vint au VTT de descente. Il revint à Lélex, en tant que coureur, et aussi comme démonstrateur. Il effectuait un saut périlleux arrière, avec un VTT et un tremplin.

Il devint cascadeur chez Rémy Julienne. Dans le premier taxi, le saut périlleux en scooter pendant la grande parade, ainsi que le saut de main au dessus du scooter, au début du film. C’est à Eric que nous les devons.

Il se lança aussi dans le record de vitesse en VTT. Il en est toujours titulaire, avec 222,223km/h sur neige. Il a aussi descendu des pentes de volcans, roulant sur la lave en fusion. Malheureusemant, sa dernière tentative de record sur terre s’est soldée par une chute ; le vélo s’est cassé pendant la descente. Il s’est fait peur, et on reconnaît là la différence entre un fou, et une personne sachant évaluer les risques.

Maintenant, il a lancé une nouvelle discipline : le Lapining. Du freeride à pied avec l’esprit yamakasi des bois... Jouer avec les obstacles, s’amuser avec une paire de baskets et la nature comme terrain de jeu.

- Eric Barone