EGLISE

HISTOIRE DE L’EGLISE

Cette église est récente, datant de 1846. Sa conception est très classique, elle est dans le style néogothique du 19ème siècle.

Une chapelle existait déjà à LELEX en 1300. En 1656, la chapelle devint église ; pauvre église guère plus grande que 70 m2 avec une seule cloche.

Pendant la révolution, la cloche fût livrée aux fondeurs, les ornements pillés et l’église servie tout à la fois de club, de temple de la raison, de municipalité, de prison et de cabaret !

Après la révolution, elle fût rendue au culte. On acheta une cloche de 60 kg, puis une autre de 960 kg. A ce moment-là, elles étaient suspendues à un beffroi à l’entrée de l’église.

L’église, ayant été endommagée à la suite d’un glissement de terrain, il fût décidé de la démolir en 1845.

L’année suivante, elle fût reconstruite en utilisant partiellement les matériaux de l’ancienne église. Un clocher fût réalisé pour accueillir les deux cloches.

Dans cette église au passé incertain reste néanmoins la trace de la foi des précédentes générations : le baptistère gothique et les deux statues en bois doré de la Vierge et de Saint-Joseph.

Jeune ou vieille église ?

Elle garde quelques belles rides du passé et les joyeux sourires du présent.


l’église rénovée

LA RENOVATION

Dans cette église, en 1997, tout était à restaurer. La paroisse prit en charge l’intérieur et la Commune, toute la réfection extérieure.

A l’intérieur, les murs fûrent repeints aux couleurs des 4 saisons. Le choix de ces couleurs fût déterminé par la situation touristique de ce village de montagne. En hiver comme en été, la population se voit multipliée par 10. L’hiver accueille les amoureux de la glisse et l’été les amoureux de la nature et de la montagne.

Dans le même esprit, 25 fleurs spécifiques de la région fûrent peintes sur les panneaux des stalles du chœur par trois peintres de LELEX. (Narcisses, coucous, lis martagon, sabot de Vénus, etc...)

Si la décoration se manifeste par sa flore, la représentation de la faune est aussi indéniable. Ainsi, dans le porche d’entrée, recrépi à l’ancienne, apparaissent les animaux typiques de la Vallée : grenouille, truite, escargot, chevreuil, grand tétras, la vache et son « Bleu de Gex » autour du cou et, tout en haut, chef d’œuvre de la Création : La femme portant le feu du foyer et l’homme le bois de son travail.

D’autres aménagements ont été réalisés et d’autres sont encore à venir : un patchwork de la vie, imaginé par les enfants de la Vallée, une fresque du Christ, Roi de l’univers....


L’inauguration de cette église rénovée eut lieu le 1ER AOUT 1998 devant une foule très nombreuse.
Une brochure concernant tous les détails de cette rénovation ainsi que des plans a été éditée.